Deux réunions d’information se sont tenues le 6 et 20 juin

Deux réunions d’information se sont tenues le 6 puis le 20 juin réunissant les riverains de Saint-Yrieix-sur-Charente et de Fléac. Si tout le monde s’accorde quant à l’enjeu d’intégration des énergies renouvelables sur le territoire de l’agglomération, les débats sur la localisation du projet ont été vifs et ont amené des questions légitimes.
Il faut souligner que c’est une première étape d’information.

  1. Les porteurs du projet, soutenus par les collectivités, se sont présentés volontairement pour partager les premières orientations de l’étude de faisabilité, financée pour partie par la Région Nouvelle-Aquitaine et l’Ademe. Les entrepreneurs de la zone Euratlantic sont également informés. d’autres réunions suivront pour poursuivre le débat en septembre.
  2. Pour répondre à la question urbanistique, le règlement de la zone Euratlantic est compatible avec la nature du projet : « […] sont autorisées : art 1.11. Les opérations autorisées peuvent concerner des installations classées à condition qu’elles n’entraînent pour le voisinage aucune incommodité et, en cas de fonctionnement défectueux ou d’accident, aucune insalubrité ni sinistre susceptible de causer des dommages graves et irréparables aux personnes et aux biens. »
  3. Enfin, la comparaison multicritères entre les options de localisation en zones industrielles sera fournie de manière détaillée. Pour rappel, trouver un site requiert de réunir les critères suivants : en zone industrielle, à plus de 50 m des habitations (ENGIE recommande 150m), capacité de raccordement au réseau de gaz à moins d’un kilomètre à plus de 350 Nm3/h, desserte routière poids lourds. Le porteur de projet est à l’écoute de propositions.

Trente à quarante personnes se sont inscrites pour la visite de l’unité de méthanisation de Mortagne-sur-Sèvre le 4 juillet, l’occasion de poser ses questions et d’échanger sur de nombreux points communs entre les installations (gestion des odeurs, gestion du trafic, proximité aux habitations).