L’approche mise en place

intégrer le projet à son environnement, son tissu économique et social

Le projet est soumis à une enquête publique qui aurait lieu début 2018. Pour l’examen des Services de la DDCSPP, la procédure d’autorisation requiert une étude d’impact détaillée et exhaustive :

  • Étude des impacts olfactifs : bâtiment dépressurisé pour gérer et traiter les odeurs
  • Étude des risques d’explosion : implantation étudiée sans servitudes aux tiers
  • Étude du plan d’épandage : valorisation de digestats, amendements organiques en substitution de fertilisation minérale + gestion des eaux sur le site sans rejets en STEP
  • Étude bruits et trafic routier : estimation à 10 PL/j environ

Une démarche de dialogue avec les riverains (riverains, associations environnementales, entreprises de la Zone Euratlantic) est également à convenir dans un climat apaisé.

Démarche de concertation

Le projet contribue aux objectifs du Territoire à Energie Positive du Grand Angoulême.
Il est le résultat d’un Appel à Projets lancé par l’Ademe et la Région Poitou-Charentes qui ont financé l’étude de faisabilité aux côtés des acteurs économiques retenus par cette consultation.
Une conclusion provisoire du travail fut rendue en octobre 2016 et le porteur du projet a souhaité engager dès ce stade amont un dialogue avec le territoire :

  • Deux présentations en conseils municipaux (aux compte-rendu affichés) et une visite du site de Mortagne-sur-Sèvre ont été réalisés en novembre 2017 avec les élus des communes ;
  • En décembre 2016, réunion d’information auprès des agriculteurs et février 2017 auprès des entrepreneurs de la Zone Euratlantic. Le travail d’ajustement du projet s’est engagé, intégrant des remarques constructives sur l’accès à la ZI et les conditions de stockage auprès des agriculteurs et sur le site ;
  • En avril 2017, travaux d’appropriation du projet avec Charente Nature au moyen de l’outil Méthascope après une journée de formation commune à Paris chez France Nature Environnement ;
  • Quarante personnes inscrites pour la visite de l’unité de méthanisation de Mortagne-sur-Sèvre le 4 juillet ce fut une occasion de poser des questions et d’échanger sur de nombreux points communs entre les installations (gestion des odeurs, gestion du trafic, proximité aux habitations). L’association locale de Vendée put témoigner du respect des engagements des porteurs du projet et de la maîtrise des risques de l’unité.

un projet en partenariat avec le territoire

Production
d’énergie renouvelable

  • Injection de biogaz sur le réseau de gaz GRDF : 300 Nm3/h, soit 3 MWéq
  • Projet de valorisation d’une partie du biogaz en biocarburant (à l’étude)
  • Site neuf qui pourrait se compléter d’autres énergies renouvelables (photovoltaïque)

Soutien
de l’agriculture locale

  • Utilisation de matières organiques produites sur les exploitations agricoles (fumiers, marcs, menues pailles, pailles (blé, orge, colza …), cannes de maïs …)
  • Apport d’amendement organique en compensation : digestat intéressant

Ancrage
dans le territoire

  • Favoriser les circuits courts dans un rayon maximum de 30 km : nouveaux services
  • Valoriser des matières organiques produites localement : réduction azote minéral
  • Apporter une filière de valorisation locale : création de 3 à 4 emplois d’exploitation

Une question sur le projet ? Une remarque ?

MethAngoumois, une unité de méthanisation territoriale à l’écoute de vos besoins